1re Rencontre de Sexothérapie sur le BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz)
1re Rencontre de Sexothérapie sur le BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz)

1re Rencontre de Sexothérapie sur le BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz)

L’Association Européenne de Sexothérapie et de Thérapie de Couple (AESTC) a coorganisé avec Archiaccessible collectif de thérapeutes fédérés par Marina Moroni les premières rencontres de Sexothérapie à Bayonne-Anglet-Biarritz du 15 au 17 septembre 2022.

L’association créée en 2021 a consacré sa première année d’existence à mettre à disposition de ses membres une première bibliothèque de documents utiles tels que des protocoles, des exercices, des planches anatomiques, des questionnaires d’évaluation …

rencontre sexo

En 2022, sollicités par Archiaccessible, nous avons co-réalisé ces premières rencontres auxquelles s’est joint une trentaine de professionnels de toute la France.

L’association avait prévu, avec son parrain Alain Héril, pour cette première rencontre, différents thématiques :

  • Présentation de l’association et de ses ambitions,
  • Ateliers d’échanges sur des cas pratiques et des formations utiles complémentaires
  • Prospective du métier de sexothérapeute
  • Découvertes de pratiques que nos clients peuvent avoir telles le BDSM K, le Shibari, le tantra, le massage tantrique

L’association a effectivement comme ambition d’être un gage de professionnalisme de ses adhérents en leur faisant signer une charte de déontologie pour apparaitre dans notre annuaire publique, d’accroitre leurs connaissances et d’améliorer la pratique de ses adhérents en partageant plus de protocoles, des fiches pratiques donnant des marches à suivre, des connaissances notamment autour de la sexualité sacrée, d’offrir des possibilités de supervision et de co-vision. Face aux contrôles de la DGCCRF, il est important aussi d’ouvrir un volet Conformité : le RGPD, les éléments obligatoires sur la facture …

Et enfin le projet de créer un congrès de sexothérapie en France, à l’automne 2024, ouvert à tous, professionnels de santé ou non-professionnels. Nous avons recueilli de nombreuses idées des thèmes et des conférenciers souhaités.

Un grand challenge à venir qui nous ravit ! De l’aide des adhérents s’imposera !

Préparation du Congrès de Sexothérapie 2024

Parmi les ateliers d’échange :

  • La présentation de 4 cas clients et leur modalité d’accompagnement : Éjaculation précoce, Dyspareunie post coïtale, Vaginisme et massage tantrique, EFT…
  • Les discussions autour des formations complémentaires autres que la psychanalyse, la psychologie, l’hypnose, la PNL. Ont été évoqués les constellations systémiques pour le transgénérationnel, l’EFT, le massage tantrique, les approches corporelles.
  • Quelles approches pour quels troubles ?

Alain Héril (expert en sexothérapie, psychanalyste, formateur, auteur prolifique, homme de théâtre …) nous a présenté sa vision de l’évolution du métier face à l’évolution de la société.

Beaucoup de tabous sont encore tenaces : nous ne parlons pas de la qualité de notre sexualité : quid de la masturbation féminine ? Quid de la sexualité des personnes âgées, notamment en Epad, qui est refusée parfois violemment par le personnel ou par les familles ? Quid de la sexualité des handicapés ? les jugements sur le couple intergénérationnel, sur les pratiques BDSM (qui n’a pas donné une petite fessée à son ou sa partenaire pour jouer ? donc nous sommes déjà dans le BDSM), le pluri-amour. Il faut à présent intégrer la dimension philosophique et anthropomorphique du couple : c’est quoi un couple ? Comment se positionner par rapport au libertinage, au poly-amour ? la banalisation à venir de la rupture ?

La technologie va bouleverser la sexualité, avec le temps réel, notre image sur les réseaux est plus importante que notre réalité (cf. Elsa Godard « je selfie donc je suis »), la cyber-sexualité : notre corps sera hybridé avec un corps virtuel (un gant électronique avec des picots activés à distance par son partenaire); le robot sexuel, on commence à parler de cyber symptôme sexuel (« moi ça va, mais mon avatar est éjaculateur précoce ») ; un homme s’est marié officiellement avec son avatar au Japon.

Le sexologue se doit de se préparer à ces évolutions sans imposer sa propre carte du monde.

Des sondages indiquent que 40% des Français auraient déjà eu une expérience de bondage ou sadomasochiste une fois dans leur vie. Nos clients amènent dans notre cabinet des problématiques liées à ces pratiques – des absences de respect du cadre de la pratique, qui est pourtant fondamental, avec les traumas associés – des questionnements sur ces pratiques – normalité ? comment définir mon cadre ? – …

Il nous a donc semblé utile que l’association invite des pratiquants de renom dans ce domaine. Morgane Beauvais, connu sous son pseudo Sin Eden Sublime, (https://www.sinedensublime.com) nous a présenté le BDSM K (bondage domination soumission masochisme kink pour fétichisme), son cadre, sa philosophie, ce que les uns et les autres viennent y chercher, les états de transe liés aux endomorphines et hormones libérés, les risques associés à de mauvaises pratiques … Stéphanie Doe, (https://mouvementinterieur.fr/stephanie-doe/ & https://calamitysteph.com) de l’Ecole des Cordes du Sud, a fait une démonstration de Shibari, cet art japonais de bondage.

Notre carte du monde vis-à-vis de ces pratiques peut être challengée, titillée mais si l’on souhaite être un bon sexothérapeute, il faut connaitre ces pratiques au moins sur le plan théorique ! 😊

intervenants
Intervenants et organisateurs : Philippe Schintowski, Stéphanie Doe, Marina Moroni, Alain Héril, Sin Eden Sublime, Alexis Desjardins

Nicolas Darrigrand et Jeanne-Marie Servant ont abordé une esquisse de ce qu’est le tantra, un sujet tellement vaste que les 2 heures n’ont pas suffi. Quelques idées : nous sommes parcelles de l’univers, tous identiques, ayant quitté la dualité (réunir nos polarités masculine et féminine), et expérimentant en passant par le corps. Le tantra permet de réactiver notre énergie de vie, énergie sexuelle, et de faire monter notre kundalini pour diffuser cet énergie de vie dans tout notre corps. Le tantra s’appuie sur la respiration, les mantras, les mouvements, le massage, le travail sur nos ombres …

Dans la foulée, le dernier jour, l’atelier de massage tantrique a permis à nombre de sexothérapeutes de tester ce type de massage, qui est un massage de reconnexion à son corps par un toucher très lent et sensuel du masseur ou de la masseuse. Ces massages peuvent avoir des vertus thérapeutiques sans pour autant être thérapeutiques.

Ces premières rencontres ont permis de se connaitre entre adhérents (Ndlr : 52 lors de l’écriture de l’article), de découvrir de belles âmes. Nous avons décidé d’organiser de nouvelles rencontres en 2023 pour faire patienter le congrès de 2024 dont le lieu reste à être dévoilé … et permettre ainsi de mieux faire connaitre l’association et de nous faire tous ainsi progresser.

Non-adhérents inscrivez-vous à l’AESTC (https://aestc.org) !

Adhérents, retrouvez-nous en 2023 !

Philippe (Co-fondateur – Trésorier de l’association)

Leave a Reply